MESSE D'ADIEU au Colonel Jean SASSI - Eloge funèbre Général Piquemal

Publié le par UNP


ELOGE FUNEBRE du Colonel Jean SASSI






Mon Colonel, 



Vendredi 9 janvier à 91 ans, vous êtes parti silencieusement, discrètement.




Vous avez posé votre sac sur la piste sans fin et rejoint  St Michel.




Votre famille, vos anciens compagnons d'armes, vos camarades, vos amis, les

parachutistes de tout grade d'hier et d'aujourd'hui sont réunis ici pour vous

rendre un dernier hommage et un ultime adieu.




Tous sont venus pour témoigner la considération, l'estime, l'admiration et

l'affection qu'ils portent au grand soldat, à la figure de légende, au chef

prestigieux et hors du commun, à l'homme de caractère, d'action et de

convictions, au Seigneur enfin que vous avez été et dont il a été retracé

l'exceptionnel destin.




Je n’évoquerai  pas votre magnifique parcours militaire connu de tous, cela

demanderait beaucoup trop de temps. Aussi, je me limiterai à quelques

considérations plus modestes.

 

Nous garderons de vous  l'image forte d'un phare éclatant dans un monde sombre et

d'un roc de certitudes au milieu de la tempête. Vous alliez la modestie des grands et

la fierté des seigneurs de guerre, caste dont vous faisiez  partie.




Ce qui frappait le plus à votre contact était à la fois votre calme, votre confiance, votre

simplicité, vos inébranlables convictions et  votre Amour de la Patrie.



Comme membre du comité d’honneur de l’UNP, je me souviens de votre présence

éclairante et réconfortante à plusieurs St Michel et à différents conseils national.


Vous avez été un extraordinaire serviteur de la France,  vous resterez une véritable

icône, un soldat exceptionnel, un grand parmi les plus grands, une légende et un

monument des parachutistes".

 

Vous nous quittez aujourd'hui, Jean SASSI. Votre famille plongée dans le deuil vous

pleure. Nous nous inclinons devant sa douleur. Cette douleur qui habite aujourd'hui tous

ceux qui sont ici présents.

 

Maintenant vous commencez le dernier voyage et vous rejoignez tous vos frères d'armes,

tous ceux qui vous ont précédé des maquis de France, des corps Francs d'Afrique, des

Jedburgh, des frères d'armes d'Asie contre les japonais,  du GCMA, des Méos

d'Indochine, et aussi ceux d'Algérie, du 11e Choc qui étaient avec vous, à vos côtés,

devant vous, vos chefs, vos officiers, sous-officiers et parachutistes.





A ce moment là, se tournant une fois de plus vers Jean Sassi...




Oui, ils sont tous là. Ils vous entourent..



Autour de vous aussi, c'est nous vos amis, vos compagnons, les parachutistes

d'aujourd'hui qui se serrent autour de vous une dernière fois. Nous sommes une foule

faite de tous ceux présents ou absents, morts ou vivants qui vous ont accompagné à un

moment ou à un autre de votre magnifique parcours. Cette cohorte sans fin de soldats

illustes, prestigieux, obscurs, modestes, vous accompagne.

 

Vous nous quittez Jean SASSI mais votre destin exemplaire continuera d'éclairer

longtemps encore la route des parachutistes d'aujourd'hui et de demain. Vous resterez

pour tous ceux qui suivent un modèle emblématique, une figure de proue et un symbole

vivant.

 

Mon Colonel, après cette destinée de légende, vous allez enfin trouver le repos et la

paix.

Mais vous entrez dans le Panthéon de la famille parachutiste qui vous salue avec

déférence et admiration.

 

Au nom de tous les parachutistes du monde entier qui vous ont connu, de tous ceux qui

sont ici présents, de tous ceux qui vous ont aimé, apprécié et commandé, nous vous

exprimons, mon Colonel, toute notre immense reconnaissance pour les services

éminents que vous avez rendus à notre Armée et à la France. Nous vous adressons

aussi notre ultime adieu.

 

Que St. Michel  vous accueille dans son éternité et vous réserve une place éminente

au paradis des parachutistes.

Que Dieu enfin vous garde dans le repos éternel, la paix de l'âme et la lumière.

 

On a coutume de dire « Le tombeau des Morts est le cœur des Vivants ».Alors sachez

mon colonel que vous vivrez toujours dans notre cœur et que les parachutistes ne vous

oublieront jamais. Ils s'inclinent une dernière devant votre dépouille et le cœur serré

vous disent ADIEU.

 

                                                                 Général (2S) Christian PIQUEMAL

                                                                    Président national de l’UNP


Photos Claude Millet UNP 460



Commenter cet article