Motion du congrès UNP "Normandie 2007"

Publié le par Congrès UNP 2007

Motion
adoptée par l'Assemblée générale
de l'Union Nationale des Parachutistes le 23 juin 2007
Les parachutistes de l'Union Nationale des Parachutistes se sont réunis à CAEN à l'occasion de leur Congrès national des 22 et 23 juin.
Tirant le bilan de l'année écoulée :
- ils expriment leur très grande satisfaction pour la décristallisation totale des retraites du combattant et pensions militaires d'invalidité, décidée par le Gouvernement et annoncée à l'issue du Conseil des Ministres du
 27 septembre 2006;
- ils souhaitent ardemment que la volonté exprimée par le Président de la République de voir disparaître toute forme de repentance sera traduite en actes, notamment pour ce qui concerne la colonisation et les
missions accomplies par les forces armées. En effet, beaucoup d'entre eux ayant été les acteurs ou les témoins de cette oeuvre, parfois au prix de leur intégrité physique, ils en connaissent la réalité profonde loin
d'être aussi sombre et négative que d'aucuns voudraient l'imposer ;
- ils affirment à nouveau leur opposition formelle à la reconnaissance du 19 mars 1962 comme date de commémoration de la fin de la guerre d'Algérie ;
- ils se réjouissent du maintien d'un secrétariat d'Etat aux AC auprès du ministère de la défense
- ils manifestent leur inquiétude et s'interrogent quant à la signification du rang protocolaire (11e) du nouveau ministre de la défense dans la hiérarchie du gouvernement. Ce constat traduit-
il le signe d'une baisse de l'importance de la défense et de la sécurité de la Nation ? Ils demandent donc le maintien du budget et des capacités de notre outil militaire, garant de la place,  
de l'indépendance et de la souveraineté de la France dans le monde.
- compte tenu, de leur passé, leur prestige et leur remarquable efficacité opérationnelle, ils affirment l'exigence de la conservation de la spécificité et de la reconnaissance des unités parachutistes ;
- ils expriment par ailleurs le souhait d'une Journée nationale de la Mémoire, annuelle et unique, permettant d'honorer toutes celles et tous ceux qui, militaires ou civils, sont tombés pour la Patrie de 1914 à nos jours.
Ils préconisent le choix du 11 novembre, date symbolique forte qui devrait permettre un large consensus dans l'opinion.

Publié dans COMMUNIQUES - INFOS

Commenter cet article