LES POSEUSES DE BOMBES DU FLN SONT GLORIFIEES

Publié le

Une fois de plus la télévision publique française, financée par les contribuables français, dont les familles des victimes de ces jeunes filles, fait l'éloge des lâches crimes terroristes commis contre des civils pour une Algérie indépendante. Une Algérie "libérée" qui connaît toujours, 46 ans après, les mêmes crimes. Des actes de "barbarie" injustifiable quelle que soit la cause et dont l'apologie devrait être interdite au pays des Droits de l'Homme.

(SUR FRANCE 3 LE 26 JANVIER 2008 23h15)

Fichier hébergé par Archive-Host.com

Attentat du Milk bar

 

GLORIFICATION
DES POSEUSES DE BOMBES
DU FLN
Manipulation
ET L' IGNORATION DES VICTIMES

 

 

 

 

 

 

 

 

Sur France Televisions
F R A N C E - 3
26 janvier 2008 - 23 h 15
durée 60 minutes

  

 

Faouzia Fekiri, journaliste et réalisatrice algérienne, a retrouvé quatre d’entre elles. De leur récit, elle a construit un documentaire qui revient sur cette période tourmentée de notre histoire commune.
vous avez compris la suite glorification des poseuses de bombes, les victimes sont méprisées par france FLN visions.

  

 
 

Elles s’appellent Fatima, Zohra, Samia, Djamila, Fadhila... Elles avaient entre 16 et 20 ans en 1957... elles vivaient à Alger et se sont engagées dans la pose de bombes pour toucher d'innocentes victimes des femmes et des enfants.
Un documentaire produit par la nostalgique de Joseph Vissarionovitch Djougachvili et Saloth Sar, Françoise Castro
l'ancienne épouse de Laurent Fabius. Françoise Castro est patronne de BFC Productions ( Burdel & Françoise Castro) , documentaires et fictions.

 

 

Publié dans COMMUNIQUES - INFOS

Commenter cet article

FOUQUET 25/01/2008 21:45

Ayant subi ces tristes faits,je ne peux que m'élever contre ces réalités qui ont détruit tant de vies innocentes.La France ne peut tolérer de tels faits!!

Schilling Robert 25/01/2008 10:09

Bravo à L\\\'UNP, pour qui le devoir de réserve et l\\\'apolitisme ne sigifient pas laisser faire et laisser dire n\\\'importe quoi. La vague actuelle de repentance, le dénigrement systématique des valeurs françaises, la virulence des attaques contre l\\\'armée en cette veille de l\\\'anniversaire des  accords d\\\'Evian, alors que Bouteflika, Kadhafi et autres se pavanent chez nous et nous insultent du haut des tribunes de la république, sont insupportables et nous obligent à la vigilance. "Ce sont de vieilles histoires, tournons la page", direz-vous? Erreur. Le problème est actuel: faire l\\\'apologie des terroristes de 1957, c\\\'est encourager ceux de 2008, qui prolifèrent dans nos banlieues, à continuer. La France, cette fois, est menacée sur son propre sol et dans son identité profonde. Nous sommes en état de légitime défense et les journalistes dévoyés d\\\'aujourd\\\'hui, comme les porteurs de valises d\\\'hier, doivent être dénoncés.