La glorieuse épopée du 1er BATAILLON DE CHOC 1943-1945

Publié le par Secrétariat général

    

Créé en mai 1943 à Staouéli pour des opérations non conventionnelles, le 1er bataillon de choc est avant tout un réservoir d'agents des services spéciaux d'Alger, destinés à être infiltrés, débarqués ou parachutés en France occupée. C'est aussi une unité de type para-commando composée de volontaires aux multiples capacités opérationnelles.
Ces hommes qui seront de tous les combats ont versé leur sang pour libérer la France. En octobre 1944, à Bastia où il décorait le fanion du bataillon de sa première palme, le général de Gaulle n'affirmait-il pas : « Vous êtes ce que j'ai de plus pur pour refaire la France ? »

Raymond Muelle, un des vétérans de cette unité mythique, nous entraîne sur les traces de l'aspirant Morel pour nous faire revivre la glorieuse épopée du 1er bataillon de choc depuis Staouéli jusqu'à la capitulation allemande, en passant par la Corse, l'île d'Elbe, la Provence et l'Alsace.

En octobre 1940, lycéen à Orléans, Raymond Muelle franchit clandestinement la ligne de démarcation et gagne l'Afrique du Nord. Spahi au Maroc (1941), chasseur d'Afrique au Sénégal (1942), il est volontaire pour intégrer le le' bataillon de choc en 1944, peu après sa sortie de l'école de Cherchell. Parachuté à la tête d'une section dans un maquis du Sud-Vercors, l'aspirant libère Grenoble le 22 août 1944 avant de rejoindre son unité devant Dijon. II participera à tous les combats du bataillon jusqu'en mars 1945. Intégré dans l'armée d'active, il sert en Indochine (1949-1954) dans la Légion étrangère parachutiste, puis participe, en Algérie et en métropole, aux opérations du 11 e bataillon de choc et du service action. II quitte l'armée en 1963, en raison de la tragique conclusion des « événements » d'Algérie. II est chef de bataillon, Commandeur de la Légion d'honneur, médaillé militaire titulaire de 13 citations.


Prix : 26 € 00 TTC

N° ISBN 2-9525254-4-7

Editions HISTO PRESSE



Publié dans COMMUNIQUES - INFOS

Commenter cet article